Placoplâtre et béton-cellulaire de piscine en question

J’ai été très étonnée de lire dans votre numéro 32 que vous considériez le placo BA13 comme une « plaque respirante », qui en outre pouvait être préconisée comme matériau de finition d’un monomur en terre cuite. Confirmez-vous ces informations ?
Ch.P.

Réponse de la rédaction

Vous posez là deux questions « classiques » car il est vrai que des informations contradictoires ont souvent été véhiculées autour de ces deux produits.

Le placo-plâtre est considéré comme respirant (carton + désulfogypse), d’ailleurs un peu trop (son Mu est seulement de 10). Cependant, il faut s’assurer d’avoir « la bonne plaque ». En effet certaines plaques de plâtre sont d’un niveau tout à fait correct d’un point de vue écologique. Le souci c’est qu’il n’existe pas d’étude comparative pour nous dire lesquelles ! Je vous renvoie à la lecture de notre article « Les dessous du plâtre » paru dans le n° 20.

Le placo-plâtre est une « possibilité » de finition sur un monomur… mais ce serait dommage de l’employer car il réduirait l’inertie et les propriétés hygrométriques de ce dernier.

Concernant le béton cellulaire, il n’existe aucune exigence de protection quant à son utilisation, du moins d’après Xella, le fabricant ! Et si il est plus léger, il ne semble pas plus fragile qu’un autre (il est utilisé pour la construction d’immeubles).

Laisser un commentaire

Demenagerpascher |
Lenpunckabel |
Madecoexterieure |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 100bonheur
| Osbsurpilotis
| Petitstableauxmodernes